[AW] Another webzine, un nouvel horizon musical!

Chronique d'albums de musique (Rock/Hip Hop/Metal/Electro/Punk/Soul). Tout simplement dans le but de faire découvrir de nouveaux horizons et des disques d'artistes internationaux ou francophones.

26 octobre 2009

INDEX

ATTENTION

Another Webzine a rendu l'âme depuis quelques temps, et je m'en excuses auprès de certains car je ne donnais plus de nouvelles. Mais ce n'est pas fini pour autant, je migre vers Rewind Webzine avec tous mes bagages (chroniques, dossiers, etc...). Pour ceux que ça interesse, l'adresse : http://www.rewind-webzine.com/

A bientot donc.

Defkore

 

 

 

Chose essentielle : Un index! En général dans les blogs on "lutte" pour se retrouver et pour consulter des vieux articles, c'est pourquoi je crée cette page de sommaire qui permettra à chacun d'entre vous de retrouver une chronique faite.

Dossiers.

Sweet 00's - Les 50 meilleurs albums des années 2000

Bilan 2010 - Les 20 meilleurs albums

 

Live Reports.

The Black Keys - L'Olympia, Paris 22/03/2011

Deftones / Doyle - Le Trianon, Paris 13/12/2010

 

Critiques.

0.

30 Seconds to Mars - This is war (Rock/Electro)

A.

Admiral's Arms - Stories are told (Screamo/Metalcore)

Agora Fidelio - Les illusions d'une route : Barcelone (Pop/Post-Rock/Screamo/Lo-fi) *

Air - Love 2 (Electro/Pop)

Aqme - En l'honneur de Jupiter (Metal)

Arctic Monkeys - Humbug (Rock Indé/Pop)

Architects - The Hear and Now (Metalcore)

The Arrs - Héros/Assassin (Metalcore)

As I Lay Dying - The Powerless Rise (Metalcore/Trash)

Attila - Rage (Metalcore/Deathcore)

August Burns Red - Constellations (Metalcore)

Avenged Sevenfold - Nightmare (Trash Metal/Metalcore/Hard Rock)

B.

Beach House - Teen Dream (Pop/Indie)

Betraying The Martyrs - The hurt, the divine, the light (Deathcore chrétien)

Between the Buried and Me - The Parallax hypersleep dialogues (Metalcore/Experimental)

The Black Angels - Phosphene Dream (Rock Psychédelique/Pop)

The Black Keys - Brothers (Blues/Rock) *

Blakroc - Blakroc (Hip Hop/Rock/Blues)

Bleed From Within - Empire (Metalcore/Deathcore)

The Boxer Rebellion - The Cold Still (Rock/Pop/Indie)

Brand New - Daisy (Pop/Rock/Emo)

Brighton - Battle the Unknown (Power pop/Alternatif)

Bring Me the Horizon - There is a Hell i've seen it, there is a Heaven let's keep it a secret (Deathcore/Metalcore)

C.

Charlotte Gainsbourg - IRM (Pop/Electro)

The Chariot - Long live(Screamo/Punk/Hardcore chaotique)

The Chariot - Wars and rumors of wars (Screamo Chrétien/Punk/Hardcore chaotique) *

Cheveu - 100 mille (Rock psychédelique/Electro)

Chiodos - Illuminaudio (Emo/Post-hardcore)

Chunk! No Captain Chunk! - Something for nothing (Happy Hardcore/Punk/Rock/Emo)

Circa Survive - Blue sky noise (Alternative/Rock/Indie)

Comeback Kid - Symptoms and curses (Punk/Hardcore) *

Converge - Axe to Fall (Punk/Hardcore Chaotique)

Crystal Castles - Crystal Castles (Beat/Electro/Punk)

Cypress Hill - Rise up (Hip Hop/Rock/Alternatif)

D.

The Damned Things - Ironiclast (Heavy Metal/Rock FM/Trash)

Dance Gavin Dance - Downtown battle mountain II (Post hardcore/Emo/Expérimental)

Darkness Dynamite - The astonishing  fury of mankind (Metalcore/Revival)

The Dead Weather - Horehound (Rock/Blues)

The Dead Weather - Sea of cowards (Rock/Blues)

Defeater - Lost ground (Hardcore)

Deftones - Diamond eyes (Metal)

The Devil Wears Prada - Zombie (Metalcore)

The Dillinger Escape Plan - Option Paralysis (Mathcore)

The Dodoz - The dodoz (Rock/Indie)

Duck Duck Goose - Off yourself (Screamo/Punk/Mathcore) *

E.

Eels - Hombre Lobo (12 songs of desire) (Rock/Pop/Electro) *

Eels - Tomorrow morning (Rock/Pop/Electro)

Emarosa - Emarosa (Emo/Post-hardcore)

Emia - Run to live (Metal/Metalcore)

Eminem - Recovery (Hip Hop)

Eminem - Relapse (Hip Hop)

Emmure - Speaker of the dead (Metal/Hardcore/Metalcore)

Envy - Recitation (Screamo/Post-Rock)

Every Time I Die - New junk aesthetic (Metalcore)

Explosions in the Sky - Take care, Take care, Take care (Post-Rock/Expérimental/Aérien) *

F.

The Fall of Troy - The Unlikely Events (Emo/Rock psyché 70's)

Fear is the Driving Force - Volume Zero (Punk/Hardcore) *

Feist - The reminder (Indie/Pop) *

Fiction Plane - Sparks (Pop/Rock/Indie)

Foals - Total live forever (Indie/Math-rock/Pop)

Foo Fighters - Wasting Light (Rock/Pop/Grunge)

G.

Gallows - Grey britain (Hardcore/Punk)

General Elektriks - Good city for dreamers (Electro/Pop)

Glassjaw - Coloring book (Emo/Post-hardcore/Alternative)

Glassjaw - Our color green (Emo/Post-hardcore)

Girls - Broken dreams club (Rock/Indie/Pop) *

Gorillaz - Plastic Beach (Electro/Hip Hop/Rock)

H.

Haste the Day - Attack of the wolf king (Metalcore/Screamo)

Holding Sand - On sleepness nights (Emo/Screamo/Punk-Rock)

I.

Interpol - Interpol (Cold Rock/New Wave/Post-punk)

Ill Bill & Vinnie Paz - Heavy Metal Kings (Hip Hop/Alternative/Gangsta) *

I Pilot Daemon - Come what may (Screamo/Hardcore chaotique/Rock'n'roll)

I The Omniscient - Lost in Nebula (Metalcore/Deathcore/Experimental)

J.

Jin Baker - #I. Your heart is a flu (Rock'n Roll)

Julian Casablancas - Phrazes for the young (Pop/Rock/Electro)

K.

Kasabian - The west rider pauper lunatic asylum (Rock/Electro) *

Kanye West - My beautiful dark twisted fantasy (Hip Hop/Electro/Pop/Auto tune)*

Kid Cudi - Man on the Moon II : The legend of Mr Rager (Hip Hop/Electro/Pop/Alternative)

Kid North - Kid North Ep (Indie/Electro/Pop)

Klaxons - Surfing the void (Rock/Electro/Britpop)

Le Klub des 7 - L'école de musique (Hip Hop) *

Kokoon - Acoustique (Rock aérien/Pop/Acoustique)

Korn - Remember who you are (Neo Metal)

Kruger - For death, glory and the end of the world (Post-Core/Stoner)

Kvelertak - Kvelertak (Black Metal/Stoner/Punk)

Kylesa - Spiral Shadows (Metal/Stoner/Sludge)

L.

The Lamb of God - Wrath (Trash Metal)

Lil Wayne - I am not a human being (Hip Hop/Alternative)

Local Natives - Gorilla manor (Indie/Afropop) *

Lostprophets - The Betrayed (Rock/Alternatif)

M.

Metronomy - The english riviera (Electro/Pop/Indie)

MGMT - Congratulations (Electro/Pop/Rock)

Mongrel - Better than heavy (Hip Hop/Alternatif)

MOPA - Amen (Screamo/Piano)

Muse - The resistance (Rock/Indie)

N.

N*E*R*D - Nothing (Hip-Hop/Alternative/Funk)

Norma Jean - Meridional (Metalcore/Screamo)

Nouvelle Vague - 3 (Pop)

O.

Oxmo Puccino - L'arme de paix (Hip Hop)

P.

Pete Yorn & Scarlett Johansson - Break up (Pop)

Le peuple de l'herbe - Tilt (Electro/Dub/Drum'n Bass)

Plan B - The defamation of Strickland Banks (Hip Hop/Soul/Pop 70's)

The Prodigy - Invaders must die (Techno/Punk/Club)

Protest the Hero - Scurrilous (Metalcore/Trash/Progressive)

Q.

R.

Rammstein - Liebe ist fur alle da (Metal Industriel)

Repeater - The Patterns (Post-punk/Cold Rock)

RQTN - Decades and decisions (Electro/Pop/New Wave)

S.

Saosin - In search of solid ground (Emo/Punk)

Sed Non Satiata - Self-titled (Screamo/Emo) *

Shad - The old prince (Hip Hop)

She & Him - Volume two (Folk/Pop)

Set Your Goals - They will be the death of us (Punk/Hardcore mélodique)

The Slew - 100 % (Hip Hop/Blues/Scratch)

The SMCREW - Close to Me (Electro/Mix/Hip Hop)

Sna-Fu - Mighty galvanizer (Hardcore/Rock'n'Roll/Psychobilly)

Stone Sour - Audio Secrecy (Rock/Metal)

The Strokes - Angles (Rock/Pop/Revival)

Stupeflip - The Hypnoflip Invasion (Hip Hop/Rock/Punk/Electro)

T.

Tanen - Deviances (Metal/Post Hardcore) *

Team Sleep - Eponyme (Electro/Rock/Pop) *

Them Crooked Vultures - Them crooked vultures (Southern Rock/Stoner)

U.

Underoath - Ø Disambiguation (Screamo/Metalcore)

V.

Vampire Weekend - Contra (Rock/Electro/World)

W.

White Lies - Ritual (Rock/Electro/Cold Wave)

X.

Y.

Z.

Zero Absolu - Dans les bras de Morphée (Electro/Rock expérimental) *

Zone Libre vs Casey & B. James - Les contes du Chaos (Hip Hop/Rock sombre)

 

* Collector

Posté par Defkore à 14:43 - Sommaire - Commentaires [3] - Permalien [#]

03 novembre 2009

Arctic Monkeys - Humbug

Artiste : Arctic Monkeys                                                          09_08_Humbug__Arctic_Monkeys

Album :  Humbug
Genre :
Rock anglais

Année : 2009

Note :  8/10

Arctic Monkeys, un nom qui évoque beaucoup depuis 2006, avec tout le buzz qui a tourné autour du groupe (myspace,blabla..). En effet, avec trois albums à leur actif dont le très bon Whatever People Say I Am, That's What I'm Not et le moyen Favourite Worst Nightmare qui perdait de sa fougue, nous voilà aujourd'hui avec Humbug.
Un disque grandement attendu après les différents projets des membres du groupe (The last shadow puppets et Mongrel) et encore plus attendu du fait que l'album a été produit en grande partie sous la houlette de Josh Homme qui est le grand roux de Queens of the Stone Age, un mec qui en envoie pas mal..et le reste par James Ford (ancien producteur des deux autres albums).
Alors forcément, aux premières écoutes, on se demande où est passé la fougue des jeunes anglais, car l'ensemble de l'album parait compact, comme si aucun morceau ne sortaient du lot. Il faut ainsi prendre du temps pour l'apprécier, même si je vous l'accorde des titres tels que My Propeller, Crying Lightning ou encore le très énervé Potion Approaching qui fait d'ailleurs beaucoup penser à QOSTA sont de véritables hits.
Sur cet album, on pourrait parler plus d'une ambiance qui se dégage au fil des écoutes et qui fait réellement la magie de celui-ci. Chaque morceau donnant part à l'édifice, en creusant un peu plus les ambiances et les sonorités(des choeurs lointains très bien trouvés). Alex Turner a aussi fait de gros progrès de chant, un vrai bonheur.Ces morceaux donnent donc plus de maturités au groupe (troisième album,album de la maturité oblige) car moins accessibles et plus travaillés.
On peut dire donc merci à Josh Homme pour ce très bon boulot, après ne peut on pas craindre qu'il est trop donné sa touche et influencé le groupe?
La réponse, on la connaitra lors du quatrième album des Arctic Monkeys, pour l'instant, Humbug lie parfaitement les morceaux mid-tempo, rock et stoner qui leurs donnent un coté désert californien.
Un très bon album en somme.

Titres à écouter : My Propeller, Crying Lightning, Potion Approaching, Pretty Visitors, Dance Little Liar

Lien : http://www.myspace.com/arcticmonkeys
Si vous aimez l'album, vous aimerez surement : Queens of the stone age - Era vulgaris, The last shadow puppets - eponyme

07 novembre 2009

Aqme - En l'honneur de Jupiter

Artiste : Aqme2009_10_15_1999405605_photo
Album : En l'honneur de Jupiter
Genre : Rock/Metal

Année : 2009

Note : 7.5/10

Aqme existe depuis maintenant 10 ans et a produit 5 albums studios et 1 live, ce qui est un bon rendement. Il s'est passé plein de choses musicalement chez Aqme durant toutes ses années en voulant faire évoluer leurs musiques. Chose qui a plus au moins marché sur certains de leurs albums, par exemple, la fin des temps un bon album mais trop mou ou Hérésie à son inverse très virulent mais qui avait des textes très limites surtout dans En saga om livet ou encore le très douteux titre Triskaidekaphobie. Ne pas croire que Aqme a fait de mauvais choix mais a plutôt expérimenté constamment de divers horizons. Nous voilà aujourd'hui avec un nouvel album et ... un nouveau guitariste! Julien qui fait partie de Grymt(death) et Lazy(Rock'n'Roll) et qui remplace Ben.
Alors qu'est ce que vaut ce nouveau cru?

Déjà l'album commence de façon inhabituelle, le titre Tout le monde est malheureux ne rassurait pas par son nom enfantin pourtant le morceau en lui même est vraiment bon, il monte en puissance du début à la fin. Ce qui nous promet quelque chose de costaud pour la suite et c'est le cas l'enchainement Guillotine et les Matamores est très jouissif à la manière de la Réponse (sur P&P). On reprend parfois son souffle(ou plutôt on sombre dans la déprime) avec Noel noir ou vivre à nouveau qui ont cette noirceur si particulière au groupe. On retrouve d'autres perles tel que Macabre Moderne est sa violence ou Blasphème parlant de la religion. L'album est vraiment bien construit et cohérent, même la piste acoustique Uppe pa berget donne une note de légèreté sur la fin.
La cohérence de cet album on le doit à de gros efforts des membres originels du groupe mais aussi à ce cher Julien qui envoie grave du bois à la guitare, en sachant tout aussi bien suivre des parties rythmées(les Matamores,Macabre Moderne) ou des parties plus pop (Stadium complex,vivre à nouveau). L'album suit tout de même le style qui était proposé dans Hérésie mais tout en l'améliorant. Thomas a fait de gros progrès niveau texte aussi en évitant la redite même si il reste sur les mêmes thèmes de la mort, du mal être, de la religion et de la société actuelle. Il évite de tomber dans les clichés qui ont pu choquer par le passé(surtout dans Hérésie et quelques peu dans P&P). Il alterne aussi de mieux en mieux les passages calmes et hurlés, il varie très bien ces parties vocales et c'est vraiment agréable. Quand à Etienne il est égal à lui même et nous fait toujours autant rêver avec sa batterie.

Un album donc plus travaillé, qui fait une synthèse de ce que c'est faire Aqme tout en nous étonnant avec des titres qu'on n'aurait pas cru possibles venant de leurs parts. Je pense qu'en concert ces nouveaux titres vont faire bouger la fosse.


Titres à écouter : Guillotine, Les Matamores, Macabre Moderne, Question de violence, Noel Noir

Lien : http://myspace.com/aqme
Si vous aimez l'album, vous aimerez surement : Poison the well - Versions ou The tropic rot, Lazy - Rock against rock, The arrs - Hero/Assassin
 

Posté par Defkore à 11:36 - Metal/Punk/Hardcore - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Le Klub des 7 - L'école de musique

Artiste : Le Klub des 7cover_klubdes7b
Album : La classe de musique
Genre :
Hip hop
Année :
2009
Note :
9/10 *Collector*

 

Le Klub des 7 nous revient aujourd'hui à 6 après la perte tragique de Freddy K , pour signer un second album appellé la classe de musique. On pouvait craindre après la perte d'un des membres que le groupe décide de ne plus continuer le chemin qu'ils avaient construit avec leur très bon premier album. C'est donc agréable de voir que l'investigateur du projet Fuzati (Klub des loosers), Mr Gérard Baste (ex-Svinkels), James Deleck, Le Jouage, Cyanure et Detect remettent le couvert.

On reste dans le même style de recette, ça parle d'adolescence, de filles, de series, de l'école mais là où ça change vraiment c'est niveau instru', Detect nous pose des scratchs de fous, des sons jazzy des années 60-70, du groove,une rythmique souvent imparable sur certains titres et même un titre pop on aura tout vu (avec en refrain la voix de Brian Molko(Placebo)) ou un special sample coquin sur Martine . Même si feu Freddy K, n'est pu là il a laissé sa voix sur plusieurs titres et tout ça pour notre plus grand bonheur. Tout comme Gerard Baste qui est plus en forme que jamais sur le jeu des 7 différences ou c'est le klub des 7 et se permet même de chanter sur le refrain de quand je serai grand, James Delleck se la joue parfois solo est nous donne des titres hypnotiques tel que Ana émoi ou sa prestation sur Non monsieur détonne. Cyanure quand à lui reste toujours en mode TGV, Jouage égal à lui même aussi. Fuzati se fait quelque peu plus discret que sur l'eponyme( d'ailleurs lors de la tournée il n'est pas présent) à notre grand regret mais nous manifeste un grand moment sur quand je serai grand ou le conseil de discipline. Les interventions récurrentes de Jonathan Lambert nous font rire et son rôle de vieille prof mal baisée lui va comme un gant et nous replonge dans notre enfance.

Un album qui passe haut la main l'examen du deuxième album, les élèves sont motivés, attachants et se démarquent grandement de pas mal de leurs camarades avec des samples exquis, des textes poussés, des rimes magiques, bref un must. "Du hip-hop de bac à sable pour t'en mettre plein les yeux".

Titres à écouter : l'album en entier, y'a pas de morceaux à jetter. Peut être dans mes favoris  Le conseil de discipline, Ana émoi, On aura tout vu et Non Monsieur.

Lien : http://www.myspace.com/leklubdeS7
Si vous avez aimé l'album, vous aimerez surement : leur premier album,Le klub des loosers - baise les gens,Svinkels - dirty center ou tapis rouge, Karlit&Kabok - musik d'ascenseur pour kages d'eskalier

17 novembre 2009

Eels - Hombre lobo (12 songs of desire)

Artiste : Eels25301
Album : Hombre lobo - 12 songs of desire
Genre : Pop Rock Electro Envoutante

Année : 2009
Note : 9,5/10 *Collector*

Eels, c'est ce groupe intemporel qui traverse les époques en sortant des œuvres toujours remarquables sans tomber dans les clichés des modes pop ou rock. Ce groupe emporté par la voix du crooner Mark Oliver Everett qui est toujours en quête de nouvelles mélodies mélancoliques ou de nouveaux riffs très rock'n roll et noisy. Avec Humbre Lobo, Everett c'est rendu compte qu'il voulait faire une musique qui lui ressemblait à cette periode de sa vie, c'est à dire une musique qui ressemble à un mec barbue à lunettes et qui a un grand coeur(un ZZ Top en somme). On pourrait rapprocher cet album de Souljacker pour ses chansons aux passages énervées mais plus encore du très bon Shootanny! avec son côté blues rock mélancolique et c'est pour notre plus grande joie.
Eels n'a jamais prôné une revolution quelconque pour chaque album qu'ils ont fait et c'est ce qui fait de Eels un groupe cool qui c'est produire des titres ballades toujours aussi envoutantes (In my dreams, The longing) à la manière de Novocaine for the soul et des titres rocks plus révoltés que jamais(Prizefighter, What's a fella gotta do, Lilac Breeze) avec cette saturation sur la voix(des hurlements de loup sur Fresh blood) et ce son lo-fi propre au groupe. On pense parfois que tout cela ressemble à plusieurs autres chansons des Eels mais la qualité des melodies laisse l'auditeur encore rêveur.
Comme il est inscrit sur la pochette 12 songs of desire, le desir décrit le mieux l'album. Eels est revenu de facon plus simple, plus abordable que Blinking lights & others relations (trop expérimental à mon gout) et partage leur créativité à la facon de Souljacker. Pour ceux qui n'ont jamais accrocher ce n'est pas avec Humbre Lobo que le déclic se fera, pour les autres,bonne écoute!

Titres à écouter : Freesh Blood, In my dreams, Lilac Breeze, That look you give that guy

Lien : http://www.myspace.com/eels
Si vous avez aimé l'album, vous aimerez surement : Souljacker et Shootanny! de Eels

Posté par Defkore à 15:15 - Rock/Pop - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

18 novembre 2009

Rammstein - Liebe ist fur alle da

Artiste : Rammsteinfront_600
Album : Liebe ist fur alle da
Genre : Metal Industriel
Année : 2009
Note : 5/10

Après 4 ans, Rammstein nous sort un nouvel album répondant au doux nom de Liebe ist fur alle da (Il y a de l'amour pour tout le monde) après un Rosenrot en 2005 qui m'avait laissé de marbre à part quelques titres, peut être dû, au fait qu'ils avaient sorti l'album trop dans la foulée de Reise,Reise. Les Teutons se devaient donc de mettre un grand coup dans la fourmilière pour revenir sur le devant de la scène et passer outre l'echec de Rosenrot.
Premier regard sur la nouvelle œuvre du combo, la pochette très sombre montrant les musiciens autour d'un buffet féminin, nous séduit mais aussi nous effraie par l'aspect de la scène. Rammstein a toujours su se faire remarquer par son coté provoc' (comme tout groupe de metal en général me direz vous) et cela marche encore une fois, lors de la promotion de l'album, on pouvait apercevoir un avant gout de ce que le groupe allait pouvoir donner avec son morceau très controversé qu'est Pussy (le clip interdit aux moins de 18 ans) et cela rassure, les allemands sont toujours aussi gras et dans le mauvais gout. Les onze titres qui font parties de l'album sont variés en passant par des ambiances brutales(Rammlied,B********,Liebe ist fur alle da), malsaines(Wiener Blut), ils n'ont pas oublié aussi leur coté électronique sur Pussy, Haifisch ou encore Waidmanns heil et ça c'est vraiment bien. Parfois ils essayent de reproduire des titres romantiques comme dans Frülhing in Paris mais malheureusement celle ci n'est pas la meilleur ballade de Rammstein comme l'étaient Ohne Dich ou Seeman.
Malgrès tout ces bons points, l'album est trop court et on se lasse vite. Surement dû à la courte durée des morceaux et peut être au manque de profondeur de ceux ci. Ce qui est dommage car l'album a de belles perles mais ca ne suffira pas.
Un album un maigre dans l'ensemble (pas assez manger de choucroutes surement) et qui manque de fond, les adeptes du groupe y trouveront surement leur compte, pas moi. Je pense par contre qu'en live les titres vont prendre tout leur sens mélangé aux anciens, et c'est bien en live que Rammstein est le plus alaise.

Titres à écouter : C'est sympa avec un jeu de guerre pour les titres Rammlied, Pussy, B*******, Waidmanns Heil , Wiener Blut (très sombre)

Lien : www.myspace.com/rammstein
Si vous aimez l'album, vous aimerez surement : Ca coute rien de jeter un coup d'oreille à la discographie de Rammstein (plus particulièrement Reise Reise,Mutter ou Herzelied), Oomph! , Nine Inch Nails(NIИ) , KMFDM ou encore Punish Yourself

Posté par Defkore à 11:41 - Metal/Punk/Hardcore - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

20 novembre 2009

Saosin - In Search of Solid Ground

Artiste : Saosinsaosin
Album : In search of solid ground
Genre : Emo punk rock
Année : 2009
Note : 7/10

Après avoir sorti en 2006 leur premier album, ils reviennent en 2009 avec In search of solid ground. Saosin avait suscité l'attention du public et avait plutôt été applaudi pas la presse et par les fans du genre.
Saosin est un des groupes phares de la scène émo, ils ont apportés un son propre à eux avec le premier album ainsi qu'avec leur premier démo avec leur ex-chanteur Anthony Green (actuellement chanteur chez Circa Survive) et ont creusé celui ci avec ce deuxième album. Comme le prouve le premier morceau I keep my secret safe, on retrouve un titre plein d'énergie et le chanteur Cove Reber nous gratifie de quelques hurlements (fort agréables) et de passages clairs nous rappelant parfois ceux de Chino Moreno (Deftones). Le groupe continue sa lancé avec des titres efficaces tel que Deep down, Why you can't see ou Is this real montrant cette facette emo punk fait pour la FM mais pas pour autant dégueu' à écouter.
Je salue le groupe d'ailleurs pour nous livrer des morceaux de ce gabarit, le titre on my own avec son final en acoustique est d'une pure merveilleuse, nous faisant vivre un morceau avec beaucoup d'émotions. Un album rafraichissant malgré quelques erreurs tel que sur le titre fireflies (trop long et trop chiant) ou it's all over now pas franchement intéressant. Saosin c'est se retrouver dans l'ensemble ces morceaux et arrive à donner le meilleur de lui même entre mélodie et riffs effrénés, chant et hurlement, en tout simplicité. Un groupe qui a vraiment ca place sur le devant de la scène émo, avec ce deuxième album réussi et je vous conseille aussi,vivement, d'assister à l'un de le concert (vu au Van's Warped Tour et c'était vraiment pas mal).

Titres à écouter : I keep my secret safe, is this real, why you can't see, on my own

Lien : www.myspace.com/saosin
Si vous avez aimé l'album, vous aimerez surement : Circa Survive - Juturla ou On letting go, Deftones - eponyme ou Saturday night Wrist

Converge - Axe to Fall

Artiste : Convergeconverge_axe_to_fall
Album : Axe to fall
Genre : Hardcore Punk chaotique
Année : 2009
Note : 9/10

La machine de guerre a repris du service après 3 ans de repos. Et comme à chaque fois Converge ca poutre et ca sur-poutre. Le groupe n'est pas à la portée de tout le monde, très technique, chaotique poussant notre esprit dans une machine tonitruante qui part à cinq cent kilomètres heures. Jacon Bannon utilisant comme à son habitude de beaucoup d'effets sur sa voix, est arrive à mieux gérer les vocales depuis No Heroes en essayant même, parfois, des passages chantés.D'ailleurs tous les instruments crient, hurlent pour notre plus grand plaisir. Ça branle du manche, ca blast sévère, la basse vrombit, la batterie claque dans tous les sens.
On sent d'ailleurs depuis No Heroes que Converge s'essaye plus aux ambiances et affine ces techniques musicales comme on peut l'entendre sur Worms will feed(très angoissant), Cruel bloom(leur titre le plus beau) ou sur Wretched world, ce qui limite moins les possibilités de leur punk hardcore et permet d'étoffer leur jeu.
On a tout de même de gros passages bien grind (Axe to fall,Cutter), des sons rock'nrollesques (Reap what you sow, Effigy ou le très bon Slave Driver), des ambiances pesantes (Worms will feed ou Damages). Le groupe n'a donc pas perdu de sa fougue. Et ils arriveront à nous surprendre pendant les onze dernières minutes de l'album avec Cruel bloom et Wretched world morceau d'une douceur qu'on aurait pas crut possible chez eux. Ces deux titres permettent de se reposer les oreilles après le chaos. Cruel bloom est particulièrement belle par son chant, les chœurs, les arpèges et ce piano rappelant une ambiance western, Wretched world clôt l'album de manière bouleversante en faisant monter constamment l'angoisse et le malaise.
Converge a encore su me conquérir avec ce Axe to fall. Un album grandiose par sa qualité et sa diversité qui laisse réfléchir sur plein de choses. Je vous ai prévenu, on ne sors pas indemne après les avoir écouter.

Titres à écouter : Tout l'album mais une préférence pour Axe to fall, Dark horse, Effigy, Cruel Bloom

Lien : http://www.myspace.com/converge
Si vous avez aimé, vous aimerez surement : Dillinger escape plan - Ire Works, Isis - The absence of truth, Queens of the stone age - Songs for the Deaf, The Gallows - Grey Britain

The Chariot - Wars and rumors of wars

Artiste : The Chariotalbums_thechariot
Album : Wars and rumors of wars
Genre : Screamo chaotique chrétien
Année : 2009
Note : 8/10 *Collector*

Pour situer un peu le groupe The Chariot, c'est un groupe qui est né à l'initiative du charismatique Josh Scogin ex-Norma Jean dans l'idée de prêcher la bonne parole (le groupe se revendique chrétien). Et dans le style, c'est plutôt court, violent, malsain un gros bordel auquel on aime posé ces oreilles en manque de riffs torturés. En 2007, il avait sorti The Fiancée, aujourd'hui on a le droit à Wars and rumors of wars la digne suite et c'est ce qu'on pouvait espérer. Digne successeur ne veut pas dire pour autant que le groupe n'a pas évolué, non. Josh Scognin hurle comme si chaque mot était le dernier à sortir, chaque souffle, chaque émotion qui sort de cette âme torturé et envoyé avec une réelle passion. On a pas le droit à des passages clairs et ca en serait aberrant en tant de guerre de vouloir pousser la chansonnette. Les titres s'enchainent à la perfection(la brochette Impress., Never I et Giveth). Les musiciens ne sont pas en restent ils nous pondent des riffs abysalles, la batterie est parfois martelé comme sur un champ de bataille (Daggers, Evolve, Impress.).
On a même droit à des petites intro' avant le rouleau compresseur(Giveth).
The Chariot montre son vrai visage et signe avec talent un album construit et mature. On risque d'en entendre beaucoup parler. D'ailleurs pour information, regarder les vidéos live de The Chariot çà c'est du Rock avec un grand R, ils jouent comme si chaque jour était le dernier, en jouant de façon démente et c'est tout simplement bandant. Un album à écouter pour tous les fans du genre.

Titres à écouter : Daggers, Impress., Never I, Evolve

Lien : http://www.myspace.com/thechariot
Si vous avez aimé, vous aimerez surement : Converge - Axe to fall, Norma Jean - The Anti mother ou Redeemer, Underoath - Lost in the sound of separation

Pete Yorn & Scarlett Johansson - Break up

Artiste : Pete Yorn & Scarlett Johansson scarlett_johansson_pete_yorn_break_up_album
Album : Break up
Genre : Pop
Année : 2009
Note : 4,5/10

Scarlett Johansson a sorti il y a un an Anywhere i lay in my head et la revoilà aujourd'hui avec un nouveau album avec Pete Yorn.Enfin l'album est pas vraiment nouveau car il a été fait avant le "vrai" album de Scarlett Johansson (Elle se la joue Star wars à sortir les albums dans le sens inverse?). Alors qui est Pete Yorn?il fait quoi et il sort d'où? et bien c'est un musicien américain qui a fait quelques morceaux de bandes originales (Spiderman, Shrek) et des albums solos dans le trip pop Mr Bobo. Pas un mec très excitant en somme mais pour ça on avait pas besoin de lui, notre chère Scarlett Johansson est là pour palier à ce problème.Bref, je m'égard, donc cet album a été fait dans l'idée d'un duo Serge Gainsbourg-Brigitte Bardot. Malheureusement à l'écoute de l'album on a rien de semblant enfin peut être c'était l'ébauche mais au final musicalement on ne voit pas le rapport. A part, ces reproches on a le droit à des chansons plutôt sympa tel que Relator qui se laisse facilement fredonner comme le refrain de Wear and tear ou de Blackie's dead mais en dehors de ça, c'est trop facile et pauvre musicalement.
Certes cela passe très bien pour cuisiner, jouer aux cartes ou boire du thé mais rien de passionnant de vraiment rêveur comme cela pouvait l'être dans Anywhere i lay in my head, de plus Scarlett est vraiment en retrait pour le chant et c'est vraiment dommage. Donc un album qui passe inaperçu plus pour les bobos qui lisent les Inrocks mais rien de passionnant pour les autres, je vous conseille son "vrai" premier album de reprises de Tom Waits.

Titres à écouter : Relatorn, Wear and tear, Blackie's dead, Clean

Lien : http://www.myspace.com/scarlettalbum
Si vous avez aimé, vous aimerez peut être : le premier album de Scarlett Johansson - Anywhere i lay in my head, Feist - The reminder ou Nouvelle vague (les 3 albums)

Posté par Defkore à 16:17 - Rock/Pop - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,